La chanteuse brésilienne a une voix douce et sucrée qui fait mouche lorsqu’elle susurre à l’oreille ses ritournelles très personnelles ou encore les classiques revisités de Jobim, Ferrer ou Gainsbourg. En 2004, elle a sorti son premier album, Le Monde Change, produit par le DJ Claude Monnet et sorti sur le label SSOH. Ainsi, elle a donné une image fidèle et percutante de son vaste talent, entre classique des clubs et ballades intimistes. Dans cette fusion inattendue des influences mixant pop française acidulée et pièces maitresses du répertoire brésilien, elle a osé tirer sa révérence aux modes tropicales pour explorer des contrées sonores plus abouties entre breakbeats urbains et réminiscences folk et guitares lives.

Née et élevée dans une famille d’artistes, Monica a été pendant quelques années membre du groupe Kaoma, mondialement connu pour sa Lambada, puis s’est tournée vers un travail plus personnel et le songwriting, à mille lieues des tubes d’été formatés. Bingo ! Le Monde Change a fait rêver plus d’un auditeur, d’un monde plus doux grâce à ses mélopées bossa très classes et les refrains doux-amers inspirés de sa terre natales, le tout électrifié par des beats futuristes. L’album sonnait léger et nouveau, et fut plus que bienvenu à un moment où tout ce qui venait du Brésil se devait de faire penser au Carnaval et autres clichés d’une sensualité de carte postales. Une tournée  promo a suivi, avec un pic de popularité au Japon. Un nouvel album est en préparation, qui promet de belles surprises.

Booking : Mylene Pierrard

Monica revisite le patrimoine de Jorge Ben Jor avec une modernité très pop, soutenue en cela par une production de Ennio Vertigo quoiqu’aérienne.

Comme on peut le voir dans le très beau clip gorgé de soleil et de sensualité tourné à Rio et Fortaleza, on tient là une belle version du tube revisité, un morceau qui transporte dans des contrées riantes et rythmiques.

Monica Nogueira signe là un come-back atypique, dont elle a donné une version acoustique lors de récents concerts live.

 

Plus de vidéos, cliquez ici.

Discographie

Monica Nogueira

Le Monde Change

Claude Monnet et Monica Nogueira / 2004 / SSOH

Le Monde Change est juste un mélange de modernité et de musiques brésiliennes traditionnelles. L’album propose des titres énergiques mais aussi des productions teintées de breakbeat et de mélodies bossa envoûtantes. Quant à Monica, elle vous donne l’impression de vous chuchoter à l’oreille des histoires, gaies ou mélancoliques, sur son pays. La chanteuse rend aussi hommage à quatre auteurs/compositeurs : Serge Gainsbourg « Je suis venu te dire que je m’en vais », Tom Jobim « Aguas de Março », Nino Ferrer « Rua Madureira » et Djavan « Sina ». Des interprétations surprenantes et rafraichissantes à écouter sans modération !

KAOMA

Dança Tago Mago – 1989

En 1988, les producteurs français Jena Karakos et Olivier Lorsac découvrent au Brésil une danse dérivée du Forro, la lambada. Ils repèrent en particulier un titre nommé « Chorando se foi ». Rentrés en France, ils forment le groupe Kaoma avec d’anciens musiciens de Touré Kunda et la chanteuse brésilienne Loalwa Braz et Monica Nogueira. Le titre « Lambada » sort, signé par Olivier Lorsac sous un pseudo. La « Lambada » est numéro un des ventes tout l’été 1989. Le titre est aussi un tube mondial (USA, Suède, Autriche, Pays-Bas, Australie ou Nouvelle-Zélande…). En tout, 99 pays dans le monde. Sortie de l’album Tribal Poursuit le 7 juillet 1992, avec la chanson « ANAI » dont Monica Nogueira est Auteur/Compositeur.

Compilations :

Galerie photos

Presse